cozy_management, un nouvel outil pour administrer votre serveur

Notre but chez Cozy est de permettre à chacun et chacune de reprendre le contrôle de ses données personnelles en ayant son propre Cloud. Selon vos compétences et vos envies, vous pouvez choisir de confier l’hébergement de votre serveur à un prestataire, ou l’héberger vous-même. Pour que ce choix en soit vraiment un, et que l’auto-hébergement ne soit pas réservé à une petite minorité de technophiles, nous essayons d’améliorer en continu les outils que nous mettons à votre disposition. Par exemple en proposant une image pré-installée pour Raspberry π ou des paquets pour Debian et Ubuntu.

Si l’installation est devenue beaucoup plus simple, la configuration et l’administration d’un serveur nécessitaient encore d’utiliser de nombreuses commandes qui pouvaient paraitre ésotériques, et de faire fréquemment appel à la documentation pour se souvenir de leur syntaxe. Heureusement, nous sommes confrontés aux mêmes problèmes que vous, lorsque nous administrons les serveurs que nous hébergeons, et notre administrateur système, Nicolas, est paresseux. Moins il doit taper de choses sur son clavier, mieux il se porte. Dès qu’une opération nécessite de taper plusieurs commandes, il écrit un script pour automatiser le tout. Et c’est ainsi qu’il a entrepris de regrouper les commandes dont il se sert tous les jours au sein d’un outil unique : cozy_management.

La Matrice dans une console

Vous pouvez l’installer depuis nos dépôts pour Debian et Ubuntu : c’est le paquet python-cozy-management. Si vous utilisez une autre distribution, vous le trouverez également dans le gestionnaire de paquets de Python : pip install cozy_management ou directement depuis Github. (Nous ne supportons officiellement que Debian et Ubuntu avec l’architecture amd64 et les Rasberry π 2 sous Debian. Nous ne pouvons garantir le bon fonctionnement de l’outil dans d’autres environnements).

Voici une liste non exhaustive de ce que vous pouvez déjà faire avec cozy_management :

  • installer un serveur Cozy sur une Debian ou une Ubuntu : il suffit désormais, une fois cozy_management installé, de taper cozy_management install_cozy ;
  • gérer la base de données CouchDB : **reset_token* permet de réinitialiser les paramètres utilisés par Cozy pour s’y connecter ;
  • gérer les certificats : generate_certificate crée un certificat auto-signé pour votre serveur et l’installe ;
  • diagnostiquer l’état de votre serveur :
    • ping_couchdb: pour savoir si la base CouchDB fonctionne ;
    • show_diag et show_reporting créent des rapport plus ou moins complets décrivant l’état de votre serveur, et que vous pouvez ensuite nous communiquer si vous rencontrez des problèmes.
  • sauvegarder et restaurer l’ensemble des données de votre serveur, via les commandes backup et restore.

cozy_management fournit également des outils pour des tâches très pointues (comme recompiler toutes les dépendances des applications lorsque vous mettez à jour Node.js, ou régler finement le choix des applications à éteindre si la mémoire vient à manquer), ainsi que des fonctions de bas niveau qui peuvent être utilisées par exemple dans des scripts shell. Pour une liste exhaustive des commandes disponibles, tapez cozy_management --help ou reportez-vous à la documentation.

Cerise sur le gâteau, Nicolas travaille également à une interface graphique qui permettra d’effectuer certaines opérations directement depuis l’interface de votre Cozy, si vous y êtes plus à l’aise qu’avec la ligne de commande. Essayez-la ! (l’application a besoin de Node.js 4 ou supérieure).

Ainsi donc, bientôt, il vous suffira de deux outils pour administrer votre serveur :

  • cozy_management pour la machine qui héberge votre Cozy ;
  • cozy-monitor pour gérer les applications installées dans votre Cozy.

Cet outil est en cours de développement : chaque fois que nous détectons ou que vous nous signalez un nouveau besoin, nous allons ajouter des commandes dans cozy_management pour y centraliser tout ce dont vous avez besoin pour gérer votre Cozy. Fidèle à un des principes du développement ouvert (“publier tôt, publier souvent”), nous mettons cet outil à votre disposition dès ses premiers balbutiements, pour avoir votre avis. Il est incomplet, mais ne demande qu’à grandir. Essayez-le, dites-nous ce que vous en pensez, aidez-nous à le faire évoluer pour qu’il réponde au mieux à vos besoins. Nous comptons sur vous !