Deux ans chez Cozy

nuage3.png

Déjà 2 ans chez Cozy ! Début mars 2015, après 17 ans passés sur le projet Mozilla (à qui l’on doit le navigateur Firefox), j’ai rejoint Cozy. Et si, à l’occasion de cet anniversaire, on faisait un rapide bilan d’étape ?

La mission : toujours au top

Mon départ de Mozilla a pu surprendre certains dans la communauté Mozilla, mais ce changement était logique. En effet, l’objectif initial de Mozilla était de rétablir l’innovation sur le marché des navigateurs et il a été atteint il y a plusieurs années. La situation “côté client” (le navigateur) est aujourd’hui beaucoup moins préoccupante. Par contre, côté serveur, la situation est pour sa part bien plus grave qu’au début des années 2000 : dorénavant presque tout le monde laisse une poignée de géants de l’Internet et du mobile siphonner leurs données personnelles, avec le modèle du SaaS, souvent appelé Cloud à tort. C’est ce sujet qui m’a attiré chez Cozy, combiné avec trois valeurs du projet :

  1. l’approche logiciel libre, qui est mon engagement depuis maintenant 19 ans (lancement de mozilla.org en mars 1998) ;
  2. la protection des données personnelles et de la vie privée ;
  3. la volonté de donner le pouvoir aux utilisateurs et leur permettre de sortir de la passivité où les GAFAMs les ont poussés.

Quelques belles réalisations

En deux ans d’efforts constants, de beaux chantiers ont été menés à bien. En voici quelques-uns :

  • faire grandir l’équipe, qui atteint maintenant 27 personnes talentueuses et super engagées (un beau paquet de brillants libristes au grand cœur, dont vous entendrez parler sur ce blog très bientôt) ;
  • une nouvelle organisation qui permet de produire du logiciel de qualité (product designer dédié, deux product owners de feu, etc.) dont nous reparlerons prochainement ;
  • la sortie du livre surveillance:// début octobre 2016, suivie juste après, mi-novembre 2016 par le livre Numérique : reprendre le contrôle (téléchargeable gratuitement car c’est un Framabook !), dans le cadre de l’événement Paris Open Source Summit 2016 ;
  • de nombreux événements en France et en Europe, autour du Libre, mais pas seulement ;
  • des meetups sous plusieurs formats, avec une forte participation (le dernier était mardi soir, les vidéos arrivent rapidement) ;
  • l’arrivée (très) prochaine de Cozy V3 Alpha suite à un investissement technique très important… Cela marque le passage d’un logiciel démontrant quels étaient nos objectifs à un vrai produit, destiné à être utilisé par le plus grand nombre ;
  • des partenariats avec de grands acteurs hors de la sphère du numérique, tels que la MAIF. C’est la preuve que les idées que nous portons, les valeurs du projet, commencent à infuser dans la société.

L’importance et la modernité de cet engagement

Plusieurs articles publiés ces derniers jours m’ont frappé par la simultanéité de leur publication et les sujets qu’ils abordent, autour des données personnelles :

Le père du Web inquiet : “Nous avons perdu le contrôle de nos données personnelles”

À l’occasion du 28e anniversaire du jour où il a soumis le rapport qui devait donner naissance au Web, Tim Berners-Lee fait part de ce qui l’empêche de dormir la nuit. La première de ses préoccupations correspond bigrement à ce qui nous occupe chez Cozy Cloud :

1) Nous avons perdu le contrôle de nos données personnelles

Le modèle d’affaires actuel de beaucoup de sites est d’offrir des contenus gratuits en échange de nos données personnelles. Nous sommes nombreux à l’accepter – ne serait-ce que par l’approbation d’un long et obscur contrat de conditions d’utilisation. Fondamentalement, nous ne voyons pas d’inconvénient à la collecte de certaines informations personnelles en échange de services gratuits. Cependant, quelque chose nous échappe. Quand nos données sont conservées dans des silos propriétaires, hors de notre vue, nous perdons les bénéfices que nous pourrions en tirer si nous en avions le contrôle direct et si nous pouvions choisir quand et avec qui les partager.

La Commission Européenne et Mozilla vont dans le même sens

Je note aussi la sortie d’un rapport sur la consultation Next-generation Internet de la Commission Européenne, publié le 6 mars. Voici les trois principales préoccupations remontées dans le cadre de cette consultation :

  1. Internet doit assurer la souveraineté des citoyens sur leurs données personnelles et leur vie privée ;
  2. Internet devrait permettre la diversité, le pluralisme et le droit de choisir ;
  3. Internet devrait éviter la concentration des données par quelques plateformes propriétaires.

De son côté, la fondation Mozilla vient de publier les résultats de son sondage sur la protection des données : Il en ressort que “61 % des personnes interrogées se disent préoccupées par le pistage des annonceurs.”

Et maintenant ?

Nul doute que Cozy est particulièrement bien aligné avec les principales préoccupations des européens, depuis le plus humble des utilisateurs du Net à l’inventeur du Web ! Ceci est très encourageant pour les années à venir, et renforce ma conviction d’être au bon endroit pour faire évoluer la société dans le bon sens, avec du logiciel libre, pour redonner à chacun le pouvoir sur ses données !